RSS
RSS



 

[Roulette 9] Oups mon coca ! ft Eretria & Taly Ann

 :: Chicago :: South Side :: Streets & Metros Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 8 Juil 2017 - 15:29
Chicago Outfit
Maître Du Jeu
avatar
Messages : 728
Dolls : Infinité
Mon age : 247 ans
Mon Job : M.J
état Civil : Maître du jeu
Mon Adresse : Chicago
Date d'inscription : 23/01/2014
Age du Joueur : 247


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu:
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t143-suggestions-des-mem



Oups mon coca !


Eretria & Taly-Ann


Le repas du midi sur les coudes, qui n'a pas vécu ce dur moment où vous faites face à un burger dans le super fast-food bondé ? Rapide et net vous voila avec votre commande, quand d'un coup la musique se lance et vous voilà dans une flash-mob d'enfer, comme si cela ne suffisait pas, pas le temps de trouver la porte qu'on vous embarque avec les mobilistes. La police ne rigole plus depuis la gay pride, comment sortir de là quand vous n'avez plus votre porte-feuille et qu'un burger pour prouver votre innocence ?


---



Top Site !


oBS oBS PRD bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Juil 2017 - 20:22
Eretria Callaghan
Citoyens
avatar
Messages : 92
Dolls : 210
Mon age : 25 ans
Mon Job : Serveuse au Molys et danseuse au Topaze
état Civil : Mère célibataire
Mon Adresse : South side
Date d'inscription : 08/06/2017
Age du Joueur : 24


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t165-ere-s-phone

Taly-Ann & Ere
Southside, pause de midi


Oups mon coca !




P
etit plaisir personnel avant de prendre mon service : un burger bien gras et bien calorique. Si les autres mamans me voyaient elles me tueraient sur place, mais ce n'est pas mon problème. Je vais savourer mon double-burger bien gras au fromage de chèvre avec ma portion de frites. Je m'installe en banquette, tranquillement, quand soudain une musique techno au titre inconnu se lance. Oh non, une flash-mob ! J'essaye de détourner l'attention pour me concentrer sur mon double-burger. J'ai à peine le temps de le finir et de commencer mes frites que la police arrive sur les lieux et embarque tout le monde. Oui oui, tout le monde. J'étais assise tranquillement sur ma banquette mais les flics m'embarquent quand même.

"J'ai rien fait moi je mangeais ! S'il vous plaît croyez-moi j'ai rien fait !"

Je ne pus empêcher le ton larmoyant, non pas pour les attendrir, mais de désespoir. J'avais enfin trouvé du temps pour moi, juste une petite heure, sans les patrons et sans la petite, pour profiter de ma compagnie. Mais apparemment je n'y ai pas droit. Une simple journée pour penser à moi n'est pas dans les cartes du destin pour moi. Ce qui a l'air d'être le cas d'une autre fille, qui se débat comme moi en disant qu'elle est innocente. Nous ne sommes que deux à nous débattre. La police nous menotte et nous assoit par terre, tous, en attendant le camion qui va nous emmener je ne sais où. Je tente d'aborder la blondinette.

"Dites, vous aussi vous êtes là par accident ? J'ai à peine fini mon double-burger et j'ai même pas pu toucher mes frites, vous y croyez ? Vous allez bien, vous n'avez été trop piétinée ?"

J'en suis sortie intacte parce que j'étais assise en banquette, mais ceux qui étaient assis sur les tabourets en hauteur ou sur les chaises bancales n'ont pas eu cette chance. Il s'agit d'un minuscule diner, mais très gourmet pour mon petit budget. Ces imbéciles se sont dits que dans un truc aussi petit ils ne risquaient rien. Je bouillonnais intérieurement, je vais arriver en retard pour mon service au Molys à cause de leurs bêtises.

"Je commence le boulot dans moins d'une heure, et à cause d'eux je vais arriver en retard. Vous croyez qu'on a une chance qu'ils nous libèrent si on insiste qu'on n'y est pour rien ?"

Suite au vol de mon sac à mains je n'avais toujours pas mes papiers sur moi, pour couronner le tout. J'avais seulement la déclaration de vol que m'a fait la police. Cette même police qui m'accuse de participer à une flash-mob. Parce qu'avec les horaires de dingues que je me tape et une gamine j'ai parfaitement le temps pour ces bêtises, tout à fait.






Rise from the ashes
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods. Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Sep 2017 - 1:40
Taly-Ann Richards
Médical - Secours
avatar
Messages : 194
Dolls : 665
Mon age : 25 ans
Mon Job : Interne en médecine
état Civil : Fiancée et Mariée
Mon Adresse : West Side
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du Joueur : 29


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu:
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t234-taly-phone#1348
Poste de Police.
dialogue en italique
pensées en étoile
Oups mon coca !
J’étais sagement assise avec mon plateau repas écoutant mes deux commères d’amies gloussant sur le dernier beau gosse rentré, visiblement pour elle la vie rayonnait dans un été des plus prometteurs en aventures et moi je ruminais ma rupture, ma lèvre fendue et mon cœur en miette.

Loin de tous ces beaux moments qu’on ressent quand un beau mec vous détaille avec passion et envie. Je ne pensais plus qu’à la façon de rester terrée dans mon terrier avec ma collection de Disney sur lesquels je pleurais en ce moment, ma préférence allait vers Hercule pour la bonne raison que je me sentais comme Mégara, traîtresse au cœur profondément attaché à une impossible histoire.

« Tu ne trouves pas qu’il ressemble à un des types de la caserne. » Mon regard remonta aussitôt et elle gloussa de m’avoir prise encore en flagrant espoir.

« Sérieusement Tal, laisse tomber ce con, il ne te mérite pas s’il t’a quitté. » Je la fusillai des yeux sachant parfaitement qu’elle seule savait pourquoi il l’avait fait.

« Roh écoute, s’il t’aimait, il serait resté, t’aurait aidé à t’en sortir et ne serait pas sagement retourné à son canapé et ses jeux vidéos. »

Je décidai de ne plus les écouter, non, de plus l’écouter elle. L’appétit oublié je me relevai au moment où une musique coupa toute discussion pour tout le monde, d’un coup la pièce qui était remplie se mit à danser, on se serait presque cru en boite à cela près qu’à l’odeur des hormones on ne sentait que la friture et le fromage. Les corps s’animaient dans une chorégraphie des plus préparées et moi au milieu avec mon plateau faisais clairement tache. Un des hommes me bouscula et je me retrouvai couverte de sauce, de frites et d’un Fanta à peine touché.

« Super, bordel mais va danser plus loin ! » Il rigola et se mouva dans une danse du cul qu’il exposa sur mon nez en montant sur une chaise.

Quelques minutes que ce manège durait quand une masse de policiers entra en grande pompe et coupa la musique. Sauvée ! Ou pas car en quelques secondes j’étais du lot des coupables pour eux.

« Punaise mais vous voyez pas que je suis couverte de bouffe cela prouve pas assez que je suis pas une danseuse ? » L’agent ne sourcilla même pas et me poussa dans la camionnette juste à côté d’une jolie rouquine.

"Je commence le boulot dans moins d'une heure et à cause d'eux je vais arriver en retard. Vous croyez qu'on a une chance qu'ils nous libèrent si on insiste en disant qu'on n'y est pour rien ?"

« Laissez les s’amuser, on dépatouillera tout ça au poste, ici ils ne nous écouteront pas » Tentais-je de la rassurer alors que l’homme qui dandinait du popotin se retrouvait en face de nous visiblement hilare de la situation.

Eretria & Taly




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Outfit :: Chicago :: South Side :: Streets & Metros-