RSS
RSS



 

Two Brothers need calm and Explication [PV Kieran]

 :: Chicago :: South Side :: Wicker :: Fast Gear Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 7 Sep 2017 - 17:58
Steve Weaver
Citoyens
avatar
Messages : 158
Dolls : 315
Mon age : 30 ans
Mon Job : chercheur à l'Université, j’occupe aussi un poste au musée de la ville en raison de mes recherches
état Civil : Compliqué? Oui compliqué...
Mon Adresse : NORTH SIDE
Date d'inscription : 28/06/2017


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu:
Mes relations:



Two Brothers need calm and explications...

Kieran & Steve

Kieran sembla réfléchir, se grattant le menton et la joue, couverts tout deux par sa belle barbe. Finalement, il posa une question. Est-ce que les contacts de Steve le renseigneraient sur des voitures volés, et si oui, étaient-elles à Chicago? Visiblement, il ne tenait pas à ce que ce soit le cas et le jeune pilote le comprenait aisément. Voler une voiture à Chicago pour la laisser à Chicago... Voilà quelque chose qui était complétement stupide. Lucratif, mais stupide, car si les flics comprenaient, ils ne feraient pas long feu et Steve le savait très bien. Le blondinet le laissa continuer alors que Kieran, qui semblait emballé, demandait sil il pourrait choisir SON équipe. Heureusement que Steve s'attendait à ce genre de questions, c'est pourquoi il était loin d'être désarçonné par le soudain enthousiasme de Kieran et ses questions qui fusaient. Le chercheur sourit finalement et répondit.
- Pour ce qui est des voitures... Rassures-toi, elles ne viendront pas de Chicago, je n'ai aucune envie de nous attirer des ennuis et je ne suis pas fou... Pas encore assez du moins?, termina-t-il dan un sourire. Pour ce qui est de ton équipe, oui. tu seras libre de choisir qui tu veux. Je t'expliquerais tout ça en détail un peu plus tard, mais oui, tu seras Roi si l'on veut.?

Finalement, son frère sourit. Partenaires? Oui, c'est ce qu'il serait. Dans les affaires, Steve avait toujours appris qu'on n'avait aucune famille, et que le mieux était de ne pas mêler la famille aux affaires, donc oui, ils seraient partenaires. Finalement, Kieran tapota l'épaule de Steve et lui fit savoir qu'il était avec lui. Steve en fût rassuré. Il se détendit quelque peu, ravi d'avoir convaincu son frère. Le tout était maintenant d'être clair, d'avoir un bon plan, et surtout, d'avoir une bonne équipe. Kieran était un bosseur, Steve n'en avait jamais douté. En fait, il y a trois choses que l'on ne pouvait pas reprocher à Kieran. La première était sa franchise. Chris, c'est le genre de type franc, qui parle pour dire ce qu'il pense et rien d'autres. Ni hypocrite, ni rusé dans le but d'avoir quelqu'un, il est franc et honnête. La seconde, c'est qu'il n'est pas un lâche. Il ne fuit pas. Il affronte la tempête, quitte à tomber, mais il ne tourne pas le dos aux problèmes. La troisième? Un bosseur. Un putain de gros bosseur à qui l'on ne pourrait jamais reprocher d'être un fainéant. Et c'est pour ça que Steve l'appréciait. Cependant, si c'était un bosseur, pour ce qui allait suivre, il allait avoir besoins de bras supplémentaires, ça c'était sûr. Et Steve le savait, Kieran prendrait goût à ce poste de manager mécanique. Le blondinet sortit son téléphone et finit par afficher une carte. Celle de Chicago avec tous les axes routiers qui composaient la ville mais aussi les axes routiers aux alentours.

- A la vérité Kieran, certaines voitures ne seront pas volés. Ce sera à nous de faire le boulot. Deux cas de figures pour nous, on peut en choisir un seul des deux, ou prendre les deux? Tout dépendra des risques. Je m'explique.? Steve zooma sur un endroit, une aire de la route 66. Cette aire est déserte depuis plus de treize ans. Hormis quelques camions qui s'arrêtent pour changer une roue ou quelques motards pour le plaisir de faire la route, il y a personne dans les parages. C'est ici que l'on récupérera des voitures volés provenant de villes plutôt éloignés tels que New York, ou Miami. L'échange aura lieu là. On prendra les voitures, et on se tirera.? Steve s'arrêta et fixa son collègue, devenu ami, puis véritable frère pour lui. Ces convois ne se composeront que d'une ou deux caisses, trois maximum histoire de pas trop attirer l'attention. on n'aura affaire là qu'à de la bagnole de luxe que mes contacts seront allés chercher directement à la source: Les ports. Les voitures arrivent par bateau, surtout les européennes, les Aston Martin, Maserati, Lambo, bref, tu vois le genre. Ils l'auront prise directement du container. Elle ne sera pas passé chez le vendeur ni chez personne d'autres. Elles seront neuves et nous coûteront trois fois moins cher que dans une concession.? Il s'arrêta.

C'était déjà pas mal d'infos. Et le pire restait à venir en en fait car ce qu'il avait exposé là était la partie la plus simple. C'était l'option simple, tranquille, où l'équipe avait le moins de chance de se faire choper, et si jamais cela devait arriver, ils pourraient prétendre que c'était une vente internet et qu'ils ignoraient que c'était là des voitures volés. Des innocents qui se faisaient avoir quoi. Et puis, il y avait l'autre partie...
- L'autre chose, c'est qu'on nous donne la fiche de route de certains transporteurs de voiture de luxe et là... C'est nous qui ouvrons la benne, qui prenons la voiture, et qui nous tirons. Pour le coup, là, on vole la voiture. Aucun frais à faire. Le but, c'est de le faire incognito pendant qu'ils font une halte ou de déclencher une pause surprise à cause d'un pneu éclaté par exemple. Difficile, sans doute. Mais pas impossible... Bon après pour le coup... Là on fait de jolis criminelles. Seul chose: On ne s'attaque qu'aux voitures de luxe. Je me fiche du propriétaire qui s'est acheté sa première belle caisse, non, je prends les caisses des types qui peuvent s'en acheter encore douze derrière juste pour montrer qu'ils ont du pognon derrière. J'ai encore un peu de cœur.? Il regarda son ami. Un tout petit peu quoi. A toi de voir ce que tu préfères. La première option est moins dangereuse, mais sur le long terme, on prendra des risques, tôt ou tard, il faudra changer. La seconde option c'est qu'on frappera n'importe où et n'importe quand, ou presque. Après, on reviendra là, et tu auras une semaine, peut-être moins, pour me rendre ces caisses complétement neuves prêtes à prendre la piste.?

Steve s'arrêta pour de bon, ça faisait de l'info, mais au moins, c'était dit. Kieran avait toutes les cartes en main, il pouvait même visualiser à peu près comment tout cela se passerait.
- Bien sûr, là y a pas encore trop de détails, mais dans les grandes lignes, c'est ça.? Déclara fièrement Steve. Pour ce qui est de l'argent?, et le voilà, le sujet qui fâche. Lorsqu'on revendra les voitures et qu'on aura payer tes gars, je veux du 35/65. 35 % pour moi, 65% pour toi.? Pourquoi cette générosité? attendez, ça vient... J'aurais pas besoin de tout ce fric, et je m'en ferais dans les courses, le reste sera donc à toi, et comme tu feras une très grosse partie du boulot, je préfère que tu sois rémunéré à la hauteur de ce que tu auras accompli. ça te va?? Steve n'avait pas trop de doutes quand à l'approbation de Kieran, mais celui-ci pourrait peut-être discuter, bien que ce n'était pas vraiment son genre.

On choisit ses amis, pas sa famille.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Sep 2017 - 20:09
Kieran Christopher
Criminels
avatar
Messages : 68
Dolls : 55
Mon age : 33 ans
Mon Job : Garagiste
état Civil : Célibataire
Date d'inscription : 05/08/2017


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:

Kieran & Steve.
Le garage.


Two Brothers need calm and Explication




I
l écoutait attentivement les deux propositions tout en fixant le téléphone. La première offre, qui consistait à chercher des voitures sur une aire déserte non loin de Chicago était plus aisée. Il était d’accord avec lui, plus de trois caisses, ce n’était pas possible. Techniquement parlant, son garage n’aurait pu en cacher tant à la fois plus les voitures de sa clientèle habituelle. Et puis le plus gros inconvénient c’est que c’était loin d’être discret comme avait précisé Steve. A l’énonciation de tout ce luxe, Kieran se mit à rêver. Il avait toujours voulu conduire du luxe mais n’avait jamais eu les moyens de se le payer. Il en avait réparé et modifié bien sûr pour les courses mais là, il pourrait certainement même les conduire. Il fut parcouru de frisson d’impatience à cette idée. La promesse qu’elles soient neuves l’enchantait également. Pas de réparation à faire, uniquement du matériel rutilant. Ce plan était de plus en plus alléchant. Il se demandait où était le piège.

La deuxième option inquiéta un peu plus Kieran. Certes, les bénéfices étaient multipliés. Mais les risques aussi. Non ce n’était pas impossible et Kieran le savait parfaitement capable de voler avec ses capacités de pilotes hors pairs. Mais est-ce que le jeu en valait la chandelle ? Ou du moins, est-ce qu’à force de trop jouer avec la flamme ne finirait-il pas brûlé ? Immédiatement il pensa à Sam et à Holly. S’ils finissaient tous les deux en prison, qui assurerait leur maintien ? Kieran n’était pas une poule mouillée et il s’en sentait capable. Mais il devenait de plus en plus habitué à ne plus penser pour lui-même mais pour trois personnes à la fois. Et l’enjeu était donc plus grand. Il n’avait pas peur de la prison. Il avait par contre un peu peur de perdre sa fille. Il savait très bien que s’il finissait de nouveau en prison, Sam ne le lui pardonnerait pas et le priverait de voir sa fille. Enfin, ce n’était pas vraiment sa fille comme elle le lui avait souvent répété. Et il n’avait aucun droit de visite ou quelques merdes que ce soit. Puis il se remémora la conversation qui avait eu lieu sur ce même canapé dix minutes plus tôt. Il n’était plus le seul à devoir s’en soucier.

Il laissa son frère finir avant de soulever la moindre objection. Il inspira sur sa cigarette et fronça les sourcils lorsque Steve énonça le partage. En aucun cas il ne voulait être payé plus que Steve. Ils prenaient les risques ensemble et faisaient le travail ensemble. Il était juste qu’ils soient payés de la même façon. Et il ne voulait pas que leur différence de réussite dans la vie, et donc leur différence de salaire, n’entre en compte pour Steve. Il savait très bien que Kieran aimait la justice plus que tout ainsi que l’égalité. Si Steve avait réussi c’est qu’il s’en était donné les moyens contrairement à Kieran qui avait fait une pause à la case prison puis qui avait continué ses conneries en sortant. Il n’accepterait pas que Steve le prenne en pitié même s’il savait qu’il partait d’une bonne intention. Il connaissait la générosité de son frère et en avait déjà bénéficié plus d’une fois. Mais ici, cela n’était pas justifié. Kieran vivait très bien avec ses revenus. Il enchaina d’abord avec cette question.

« Il n’est pas question, on se paiera 50/50 des bénéfices de fin. Je ne suis pas le seul à travailler dans ton plan et tu es venu avec l’idée et les contacts. Bref, coupa-t-il avant toute interjection, ce n’est pas négociable »

Il marqua une pause et tira sur sa cigarette.

« Pour ce qui est des plans ils ont l’air bons. Le premier est en effet éphémère. Cependant le second est très dangereux. Il marqua une nouvelle pause et regarda son ami. Ça ne me fait pas peur et si tu me dis on le fait, tu sais que je foncerai. Mais tu en as parlé à Sam ? »

Il préféra jouer franco comme à son habitude. Il n’était pas vraiment sûr qu’elle soit rentrée en compte dans ses plans.

« Si tu veux vraiment la récupérer, comme tu dis, ça serait bête que tu finisses en prison. »

Il savait que même si le risque était infime, il était présent. Il suffisait que quelque chose tourne mal, une voiture ait un défaut, un parcours soit exceptionnellement barré ou que manque de chance le conducteur s’aperçoive de la manœuvre, on était mort.

« Elle me tuerait si je laissais ça arriver » ajouta-t-il avec un demi sourire.

Il ne savait pas où en était leur relation, mais il connaissait assez Sam pour savoir qu’elle tenait à Steve. Son émoi depuis qu’ils s’étaient vus était palpable, même pour Kieran. Et il savait qu’elle était capable du pire s’il n’empêchait pas Steve de faire des conneries. Ça lui retomberait dessus, c’était sûr.





Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Outfit :: Chicago :: South Side :: Wicker :: Fast Gear-