RSS
RSS



 

Old friends never forget ft. Brook & Kieran

 :: Chicago :: South Side :: Wicker :: Fast Gear Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 18 Sep 2017 - 22:37
Kieran Christopher
Criminels
avatar
Messages : 68
Dolls : 55
Mon age : 33 ans
Mon Job : Garagiste
état Civil : Célibataire
Date d'inscription : 05/08/2017


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:



Old friends never forget

Brook & Kieran
Kieran se leva avant le soleil. Il avait très mal dormi sur le canapé en vieux cuir du garage et son dos était douloureux. Il s’assit sur le rebord de son canapé, ne portant que son vieux short de la nuit et sa barbe taillée. Il ne s’était pas endormi avant les 3 heures du matin, la télé tournait toujours dans le vide sur une émission de vente pour femmes au foyer insomniaques. Il se prit la tête dans les mains et respira un instant sans bouger. Il était grave dans la merde. Il décida finalement de se lever et se fit un café qui avait le goût de pisse de chien. Il le but quand même et s’en fit même un deuxième, mécaniquement, sans réfléchir. Son cerveau s’était enfin mis sur pause pour quelques heures et il avait pu s’assoupir avec l’aide des joints qu’il avait fumé. Mais le réveil était pire que le semblant de nuit qu’il venait de passer.

Il avait préféré dormir au garage pour plusieurs raisons. Déjà il essayait par tous les moyens d’éclaircir ses idées pour le plan de Steve. Il fallait se préparer et être au top, ne rien laisser passer pour ne pas se faire prendre. Il avait installé un grand tableau blanc sur lequel il faisait des schémas pour mettre ses idées visuellement. Mais il effaçait tout quelques minutes après, frustré. Le cerveau de l’opération, c’était Steve, sans conteste. Il n’était que l’ouvrier. Mais il évitait Steve ces derniers jours. Rien que le fait de penser à son meilleur ami, son frère, la bile lui montait aux lèvres. La culpabilité lui brûlait le ventre comme de l’acide. Il se détestait pour l’avoir trahi. Et dans un même temps, pour la première fois de sa vie, il avait peur d’affronter quelqu’un. Il ne voulait pas le croiser et ne se sentait pas de le lui expliquer pour l’instant. Qu’allait-il lui dire de toute façon ? il ne savait même pas.

La deuxième raison pour laquelle il avait dormi à son garage était parce qu’il évitait la source du délit, la source du péché. Sam vivait encore chez lui avec Holly même s’il doutait que cela dure. Sa réaction l’avait tétanisé, il était perdu et déprimé. Il ne savait plus quoi penser d’elle ni de lui-même. Il se haïssait de ne penser qu’à elle et de n’avoir qu’un seul désir de la revoir et de l’embrasser à nouveau. Même Holly, sa fille adoptive avait été relayée au second plan dans ses pensées.

Il éteignit la télévision et s’installa dehors avec son café de merde et son joint du matin. Le soleil pointait à l’horizon et l’air était déjà moite et chaud. Il ferma les yeux et tenta de vider son esprit de toutes les interrogations qui lui embrumaient l’esprit mais ne trouva pas la paix. Même le joint sur lequel il tirait ne lui faisait plus d’effet et il ne s’apercevait même plus du gout dégueulasse de son café. Il passa une main dans ses cheveux en bataille, dépité. Il avait été droit avec ses amis jusque-là. Comment avait-il fait pour tomber si bas ? Il savait que Steve aimait cette fille come il n’avait jamais aimé. Et lui, quel droit avait-il de se mettre au milieu ? Tu parles ! Qu’un connard de frère il faisait. Il avait bu et fumé plus que de raison, elle s’était énervée et lui avait reproché de ne pas faire assez attention à elle, à ne pas la désirer. Il avait ressenti ça comme un appel, presque une supplique. Puis elle l’avait insulté dans sa droiture et il avait disjoncté. Elle le savait que sous le coup de la colère (et de l’alcool/drogue) il faisait n’importe quoi. La preuve en était des deux ans en juvénile qu’il avait passé pour avoir tué à mains nues l’abuseur de sa mère. Elle le savait, et pourtant elle avait continué à le provoquer.

Il secoua la tête, la colère montant en lui. Il n’avait pas le droit de se trouver des excuses sur son dos. Elle n’y était pour rien s’il avait merdé. C’est lui qui avait pris la décision de l’embrasser au final.

Alors qu’il ruminait son erreur les rayons du soleil commençait à franchir la plaine sèche entourant le garage. Il entendit le bruit d’un moteur se rapprocher. Ça y est, se dit-il, Sam l’a annoncé à Steve et il était venu lui casser la gueule. De toute façon il ne méritait que ça. Il ne bougerait pas, il ne se défendrait même pas. Mais le moteur n’avait en rien le bruit d’une voiture que Kieran avait eu à améliorer ou à réparer. Il était plus standard, plus difficile, moins puissant. Puis il distingua un deuxième moteur. Il se leva avec précipitation, le cœur battant mais c’était trop tard. Il avait vu les gyrophares trop tard, qu’un képi tendait son flingue vers lui en criant.

« Chicago Police Department, les mains sur la tête et pas un geste ! »

Il se mit en exécution et mentalement fit l’inventaire de ce qui trainer dans le garage. Sans doute un peu de marijuana, un demi gramme de coke peut être ? Mais pas de voiture volée encore, aucun plan écrit. Juste les restes d’un mec piteux qui s’était bourré la gueule seul et des voitures de clients ouvertes. Il se sentit soulagé que Steve n’ait pas encore ramené de voiture mais il se demanda pour quel motif la police de Chicago faisait une telle décente et pas une simple perquisition ? Et sur information de qui ?

Remember me ?

Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Oct 2017 - 16:36
Brooklyn Clarke
C.P.D
avatar
Messages : 1070
Dolls : 1255
Mon age : 35 ans
Mon Job : Sergent au 13th district
état Civil : C'est compliqué
Mon Adresse : North Side.
Date d'inscription : 22/05/2017
Age du Joueur : 24


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t117-brooke-i-purify-sin

Kieran & Brooke
Southside, 08h00


Old friends never forget




U
n petit gang de vols et recels de voitures, qui ça intéresse ? Moi en tous cas je m'en fiche. Mon chef aussi. Mon équipe aussi. En bref, ça ne nous concerne pas vraiment puisque c'est l'anti-gang qui gère ça, et nous nous efforçons de ne pas empiéter sur les plates-bandes de chacun. Seulement, l'équipe qui s'en charge n'a pas de chef puisque le lieutenant censé s'en charger est en arrêt maladie, et personne pour le remplace au pied levé ; le surintendant n'a pas envie de se charger de cette affaire, donc, il faut prendre un agent avec un grade suffisamment élevé pour gérer cette affaire. Et comme Bran n'a pour l'instant pas besoin de baby-sitting, donc c'est moi qu'ils ont appelé pour commander cette descente. Je n'ai pas compris pourquoi le surintendant a accepté une telle descente, les dégâts sont assez minimes et ne méritent pas une équipe complète des opérations spéciales, mais bon, je ne questionne jamais mon chef. La descente est prévue pour huit heures sonnantes demain matin, j'ai donc toute la nuit pour étudier le dossier. Assez fin sommes toutes. Le gang, si on peut appeler ça un gang, a une taupe, qui a tout balancé au CPD. Quelques investigations ont été faites et ses propos se sont avérés vrais. Je regardais surtout les officiers sur l'affaire : le sergent en charge a été nouvellement promu et a simplement pris peur de diriger des officiers tout justes sortis de l'Académie. Un bon avocat comme le connard de Marcello rendrait tout ça inadmissible au tribunal, donc c'est à moi de rattraper le coup. Je mémorise les visages et les noms. Ils n'y sont pas tous, il en manque, c'est pour ça qu'il y aura la descente.

Déjà le jour ? Allez, on y va. Je descends à l'armurerie avec le reste de l'équipe pour nous préparer, avec un café dans la main, la nuit fut longue. Nous nous équipons, gilet pare-balles, fusils automatiques, je donne les dernières consignes, et nous y allons. Les officiers sont perturbés par mon aplomb, un des bleus vient de m'avouer que c'est sa première descente et qu'il est terrifié. Est-ce que j'en ai déjà fait ? Une bonne cinquantaine, toutes abouties. Je monte côté passager dans la voiture de tête, j'ai pas envie de conduire, j'ai envie de rentrer dans mes pensées. Arthur a encore fait des siennes avec mon test bi-annuel et a réussi à fausser les résultats. Même si je suis clean depuis un peu moins d'un mois, cette saloperie peut se voir dans l'organisme pendant encore un certain temps. On arrive au Southside, on balance les sirènes et les gyrophares, direction le Fast Gear. On sort en trombe, je donne le décompte de départ et nous voilà en train d'envahir le garage.

"Chicago Police Departement, les mains sur la tête et pas un geste ! Fouillez les lieux !"


Le seul clampin à l'intérieur s'exécute sans broncher. Je range mon pistolet et analyse le garage. Des voitures basiques en réparation, certaines à qui il manque une roue, posée par terre. Rien de bien anormal dans un garage. Quel juge a autorisé une perquisition sur si peu ? En tant que chef de l'opération les jeunes officiers me laissent voir le bonhomme, à genoux, mains sur la tête.

"Oh putain Kieran ? C'est toi ?"


Le choc me frappa comme une électrocution. Ça fait au moins dix ans, si pas plus, qu'on ne s'est plus vus. Qu'est-ce qu'il fout là ?

"Allez attendre dans la voiture commencer votre rapport."

"Mais..."

"C'est un ordre de votre officier supérieur, j'ai à parler avec le suspect."


Je regarde le reste de l'équipe se retirer, dépitée par leur première descente, aussi vide. Je m'assis par terre, jambes croisées, bras sur les genoux, pour me mettre à sa hauteur. Merde, c'est Kieran. Je le regarde, silencieusement, attendant qu'il fasse le premier pas.










I'm on a road of broken dreams, and I need to know why, seek the truth through lies to be my guide. I'm in a world of doubt and trust. Can't deny, I lost my way here in this quest, can't lie. I can't believe what's happening, I don't know what to say. I cant believe I left to see this day. And I've tried so hard to hold on, but I keep on falling. And no matter how hard I run, I just keep returning. And I'm back to where I started from.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Outfit :: Chicago :: South Side :: Wicker :: Fast Gear-