RSS
RSS



 

Visite de la caserne ou discussion de fatrie [Saxonia]

 :: Chicago :: South Side :: Chicago Fire Station 51 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 8 Oct 2017 - 17:25
William Richards
Médical - Secours
avatar
Messages : 26
Mon age : 36 ans
Mon Job : Lieutenant Pompier
état Civil : Marié
Date d'inscription : 01/09/2017


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
Visite de la caserne ou discussion de fatrieWilliam & SaxoniaLes pleurs. Il détestait cela, encore plus quand ils venaient de sa femme et qu'il se sentait profondément impuissant pour les faire cesser. William attendait une fois de plus dans le couleur qui menait à leur chambre, et à cette autre pièce qui restait désespérément vide malgré tant et tant de tentative. Il n'avait pas eu besoin qu'elle lui dise en face, le résultat du test, il était négatif, une fois de plus, une fois encore. Et c'était aujourd'hui, à chaque fois qu'ils venaient à retenter le coup, qu'il se sentait terriblement fatigué par l'échec. Depuis combien de temps avaient-ils commencé à faire tout cela ? Combien de mois, de semaines, de jours cela étaient-ils en train de leur prendre ? Ils ne venaient plus à profiter de rien, ni de personne. Il partait à la caserne la mine sombre et cela ne s'arrangeait pas plus une fois qu'il revenait à la maison. Il se sentait terriblement tendu et de plus en plus souvent, il faisait voir son caractère des mauvais jours. Il tenait à garder la forme, à garder son sérieux, et il se donnait sans doute encore plus pour son travail à présent, permettant à certains de ses hommes de rentrer, pendant que lui restait avec les pompiers assurant de nombreux tours de garde pour ne pas avoir à supporter ce qu'il se passait chez lui. En deux ans, rien n'avait changé, et l'inquiétude du couple se cristallisait autour de cette situation complexe. Il en devenait fou, il dormait de moins en moins la nuit, préférant découcher pour s'éloigner de tout cela. Il n'osait même pas entrer dans la salle de bain pour la réconforter.

C'est alors qu'il entendit une petite voix qui provenait de l'escalier. « Papa ! » Il grimaça, espérant que la petite n'avait rien entendu, il ne voulait pas la mêler à cela, même si elle l'était d'une certaine manière. Il se composa un visage souriant et il finit par descendre la rejoindre au salon. « Regarde le dessin que j'ai fais pour maman.  » Il embrassa doucement son front. « C'est très joli ma puce ! Et moi je n'ai pas le droit à en avoir un ? » Elle secoua la tête. « Toi, tu ne pleures pas.  » Il sursauta un peu étonné par la réponse avant que son biper ne se mette à sonner. « Allez viens, on va aller voir tonton Nolan à la caserne ! Et si tu es sage tu auras même le droit d'allumer la sirène dans le camion.  » Il vit un sourire se former doucement sur ses lèvres et il vint doucement poser un baiser sur ses lèvres. Il se redressa. « Allie, je dois partir pour la caserne. J'emmène la petite avec moi !  » Il n'eut aucune réponse, provoquant un léger soupir chez lui. Il prit ses affaires et serra fort la main de sa fille dans la sienne avant de claquer la porte de chez lui et de claquer la porte au nez à ses problèmes. Il se sentait plus efficace là-bas qu'ici. Il prit les affaires de Rebecca, serrant toujours sa main dans la sienne et il quitta rapidement la maison, mettant toutes ses affaires et sa petite princesse dans la voiture.

Il conduisit avec la musique à fond dans la voiture, une musique fantastique, un grand classique : Vaiana. Il ne pouvait rien refuser à sa fille même si cela devait lui coûter de devoir supporter à presque chaque trajet la musique de film que la petite adorait en ce moment. Il se gara sur le parking sous le sourire malicieux de certains de ses coéquipiers. Il secoua la tête tout en faisant descendre sa fille. « J'ai une excuse ! » Il déclencha les rires de tout le monde et lui même se mit à rire alors que l'enfant venait dire bonjour à chaque personne qu'elle croisait. Cette petite avait vraiment bien été éduqué. William se retourna vers la voiture et prit ses affaires, c'est alors qu'il entendit la voix enfantine s'élevée. « Tatie Zaza ! » William fronça les sourcils et se retourna pour pouvoir regarder sa sœur. Il vint doucement la prendre dans ses bras et posa un baiser sur son front. « Qu'est ce que tu fais-là ? » Il sourit malicieusement à son attention. « C'est pour les pompiers ou pour ton frère que tu es ici aujourd'hui ?! »
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Outfit :: Chicago :: South Side :: Chicago Fire Station 51-