RSS
RSS



 

Explosive meeting [feat. Aliénor]

 :: Chicago :: Downtown "Loops" :: Streets & Metros Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 15 Déc 2017 - 12:19
Dino C. Marcello
Mafia & associés
avatar
Messages : 73
Dolls : 195
Mon age : 28 ans
Mon Job : Responsable commercial chez Maserati
état Civil : Célibataire
Mon Adresse : Chicago
Date d'inscription : 09/12/2017
Age du Joueur : 29


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
http://chicago-city-rpg.forumactif.org/t774-dino-s-phone

Aliénor feat. Dino

Explosive Meeting

Il y avait des jours, comme aujourd’hui, où les choses s’accordaient bien. Mes deux vies se mêlaient parfaitement sans avoir besoin de mentir, d’organiser, de réfléchir. C’était reposant et cela rendait la journée encore plus fluide.
Après une journée de boulot monstre, je n’avais qu’une seule envie : me prendre une bonne bière pression pour passer une soirée tranquille. Cependant, c’était sans compter un rendez-vous avec un indic’. Heureusement pour moi, j’avais réussi à négocier un bar tranquille, dans le Downtown, pour prendre ma voiture un peu plus tard. C’était à cinq voire dix minutes à pieds, rien d’extraordinaire. Même si les températures devenaient hivernales, mon manteau long noir, mes gants en cuir sombre et mon écharpe me gardaient au chaud. Mon pantalon de costume était un peu léger par ce temps et mes chaussures en cuir peu adaptées à la saison en dépit des épaisses chaussettes à mes pieds, mais je m’en accommodai. Exceptionnellement, je quittais le travail à dix-neuf heures trente, ayant pas mal de choses sur le feu que je voulais terminer, et me rendis sur le lieu du rendez-vous. L’endroit n’était pas bondé, étonnamment pour cette heure-ci, je réussis donc à me faufiler sans mal jusqu’au bar où je repérais mon indic’, assis au fond du comptoir. À peine posai-je mes fesses sur le tabouret en hauteur d’une pression apparue devant moi.

« Ca fait longtemps que tu attends ? demandai-je après l’avoir remercié pour la bière.
- Dix minutes à peine, j’ai eu quelques soucis pour venir.
- Quels soucis ?
questionnai-je sérieusement. »

Il se pinça les lèvres dans une grimace. Il hésitait, mais je sentais que ce n’était pas bon du tout. En fait, une voix dans ma tête me disait qu’il s’était fait repérer et que s’il était là, c’était qu’on l’avait potentiellement suivi pour savoir qui lui demandait des informations. Il était dans la merde. J’étais dans la merde. Si on me voyait prendre l’enveloppe qu’il avait pour moi, c’en était fini. Mon cerveau réfléchit à vive allure tout en jetant un regard sur les clients. Rien de bien suspect, mais ils devaient bien se planquer.

« Bon écoute, ne me regarde pas, dis-je en regardant droit devant moi. Tu vas aller aux toilettes et faire ce que tu as à faire. »

Implicitement : planque cette putain d’enveloppe et on se reverra un autre jour. Il appela le barman pour lui dire qu’il n’avait pas fini et qu’il revenait, pensant qu’il allait lui garder la place, et partit aux toilettes. Je bus la moitié de ma bière et sortis mon portable. Aucun message, mais je pianotais dessus comme si c’était le cas. Je le rangeais, bus encore deux gorgées et me dirigeais vers la sortie. C’est alors que j’entendis un son distinctif, malgré les conversations des quelques habitués : la goupille d’une grenade. Je me retournais, photographiant mentalement les deux hommes au fond de la salle dont l’un tenait l’objet, alors que j’ouvrais la porte. Je fus propulsé à l’extérieur, n’ayant pas le temps de dire quoique ce soit, sonné, les oreilles sifflantes...


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Déc 2017 - 22:45
Aliénor Spence
Médical - Secours
avatar
Messages : 476
Dolls : 615
Mon age : 26 Ans
Mon Job : Pompier
état Civil : Célibataire
Mon Adresse : South side ~ Appart'
Date d'inscription : 10/06/2017
Age du Joueur : 27


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t231-alienor-s-phone#133


Explosive Meeting

FT. Dino


La sainte période de Noël celle que les enfants attendaient avec impatience et que redoutaient tout les services d'urgences. Avec le froid allait les sans abris retrouvés morts, les suicides, les esprits échauffés par l'imminence des fêtes de fin d'année, l'alcool , les vieilles personnes se sentant seuls et cherchant de la compagnie... C'était malheureusement mon quotidien. Je passais mon temps à jongler entre les heures de boulots, où malgré le joli sapin dans un coin de la caserne nous n'étions pas souvent là bas, à courir pour décompresser, à faire les magasins pour trouver des cadeaux à des gens que je ne sais même pas si je les verrais ou pas en temps et en heure, à faire signe d'oublier que cela avait été notre premier thanksgiving sans Javier, que ça sera notre premier noël sans lui et qu'une putain de nouvelle année commencera sans mon meilleure amie. Heureusement que je m'accrochais bien sinon je serais moi aussi dans le même état que certaine personne que nous sauvions.

Cette nuit encore je ne savais pas à quelle sauce nous serions mangés, si la petite vieille nous appellerait pour sa cinquième suspections de fuite de gaz du mois, si cela serait pour constater le décès d'un sdf mort au court de la nuit dernière et que personne n'avait regardé durant la journée . Ah et il y avait aussi la paranoïa relancée par l'attaque terroriste récente. Chicago avait même eu le droit à une visite de Trump en personne... en bonne démocrate, en tant que femme et simpletement en tant qu'être humain je n'avais pas été emballé par la perspective mais soit . En tout cas on avait eu le plaisir de voir des flics à tout les coins de rue avant qu'ils ne désertent et nous laisse nous débrouiller avec la merde en ville.

Pour le moment j'étais de la délicieuse corvée de promener Lucky, le dalmatien que la caserne avait adopté il y a peu pour faire honneur à l'animal symbole de notre profession et pour marquer également la réouverture du centre pour animaux qui avait brûlé il y avait quelques mois. Il y avait toujours quelqu'un à la caserne pour s'occuper de lui et c'était pour le moment un des rares moments de plaisirs pour lequel il se battait plus. Même moi, même si je clamais haut et fort que rien ni personne ne détrônerait mon chat, même si une fois l'odeur du chiot sur moi Tandoori me faisait la gueule à mon retour, j'aimais ce moment aussi.

Et comme à chaque fois qu'il y a avait juste un peu de calme, la sirène retentit. Nous n'attendions pas de savoir où et comment , je ne fus pas la seule à courir mettre ma veste et mon casque. Les indications nous les eûmes dans le camion : un bar, une explosion , les flics étaient en route également pour sécuriser la zone. « Ok, un bar dans la loop, une explosion on en sait pas plus. » nous énonça t'on . De toute façon terrorisme, mauvaise gestion du système, volontaire ou pas, il fallait qu'on y aille. En moins de dix minutes nous y étions , les flics nous avaient devancé et quadrillé le quartier. Nous nous déployions en quelques instants seulement, les secours s'activant déjà autour des quelques blessés sur le trottoirs. Pour ma part j'allais avec Caesar vers les toilettes où on nous informait qu'il y avait des hommes enfermés. Les flammes étaient déjà maîtrisé par d'autre collègues.  Arrivant devant la porte en première, j'entendis les coups de poing contre celle ci . « Reculez au fond de la pièce » « Au secours, on arrive pas à ouvrir la fenêtre » « Tant mieux ! N'y touchez pas et reculez » Ma voix portait bien pourtant mais étrangement la majorité du temps on nous ignorait quand on donnait des consignes simple. Je tentais de nouveau quand Caesar et sa hache arriva « RECULEZ » criait il. Si j'en avais eu le temps , je me serais plainte que sa voix à lui ne donnait lieu à aucun blablatage. Il détruisit le bois et un homme en sortit en courant pendant que j'entrais pour trouver le corps d'un homme au sol. Celui ci c'était évanouis sous la fumée et nous dûment le porter à deux à l’extérieur. « Je retourne à l’intérieur aidez les gars, occupes toi de lui le temps qu'un paramédical soit libre » Je hochais la tête et posa un masque à oxygène pur sur sa bouche tandis que j'ouvrais sa veste pour regarder si il y avait d'autre dégât. Une lettre y était cachée. Sa correspondance n'était clairement pas ma priorité je la pris donc et  la coinça dans mon propre coupe feu avant de continuer à l'ausculter.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Déc 2017 - 22:18
Dino C. Marcello
Mafia & associés
avatar
Messages : 73
Dolls : 195
Mon age : 28 ans
Mon Job : Responsable commercial chez Maserati
état Civil : Célibataire
Mon Adresse : Chicago
Date d'inscription : 09/12/2017
Age du Joueur : 29


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
http://chicago-city-rpg.forumactif.org/t774-dino-s-phone

Aliénor feat. Dino

Explosive Meeting

Aussi loin que je m’en souvienne, je n’avais jamais été mis à terre de cette manière. Il y avait une première fois à tout, n’est-ce pas ? Je n’aimais particulièrement pas celle-ci. Déjà, j’étais à terre, sonné, complètement hors d’état de nuire, mais en plus, je n’avais pas remarqué suffisamment tôt que ce con avait été grillé bien comme il fallait. Putain ! Je jurais mentalement encore et encore, essayant de retrouver un semblant d’audition par la même occasion, sans me rendre compte que je saignais de la tête. Les diverses sirènes aidèrent énormément à l’exercice. Secouant ma tête et clignant plusieurs fois les yeux, je retrouvais mes sens progressivement. Néanmoins, avec la tornade d’informations olfactives, mon cerveau eut un bug général, me provoquant un mal de crâne à la limite de ma migraine. Je voyais parfois flou, mais je sentais chacun de mes membres. Bon signe. Je tentais de me lever, alors que j’entendis clairement quelqu’un m’en interdire. Celui qui m’obligeait à faire quelque chose contre ma volonté n’était pas né bordel ! Malgré moi, mes genoux claquaient un peu, mais j’étais relativement stable sur mes deux pieds. Mes yeux balayèrent la scène : le bar était en feu, fenêtres bien évidemment brisées, une voiture proche refaite gratuitement par l’explosion ne cessait de gueuler et les agents de police, les pompiers et ambulanciers allaient et venaient dans tous les sens. J’aperçus un bras carbonisé proche de la voiture refaite, je distinguais un sac à main à moitié brûlé sur le trottoir, de nombreux débris, trois personnes qui avaient l’air de s’accrocher à la vie…
Soudain, je le vis. Mon indic’. Un pompier s’occupait de lui apparemment et je voulus les rejoindre. Cependant, mon corps ne suivit pas comme j’aurais aimé et mon genou rencontra douloureusement le bitume. Fait chier ! Je serrais les dents, refusant de sortir le moindre son et acceptais à contrecœur l’aide de l’ambulancier pour me relever. Malgré mes refus formels de me faire soigner, parce que pour moi je n’avais rien, je me résolus à le laisser me soigner, m’asseyant négligemment sur le capot d’une voiture - hors de question de m’éloigner de mon indic’ et de ce pompier qui avait pris mon enveloppe. Je le laissais tapoter sur ma tête, nettoyant, avant de s’éloigner pour prendre le nécessaire pour je ne sais quoi.
J’en profitais pour me rapprocher, claudiquant assez pitoyablement, mais mes jambes n’avaient pas leur véritable force encore et l’adrénaline ne parcourait pas si bien mes veines pour que j’ai si peu de contrôle sur mon propre corps. Je me maudissais pour cela, même si je ne pouvais rien y faire, mais je n’aimais pas ne pas avoir le contrôle sur mon propre corps. C’était assez horrible comme situation. Je m’arrêtais à deux mètres environ, reprenant mon souffle alors que je n’avais pas sprinté.

« Excusez-moi… Est-ce.. Est-ce qu’il va s’en sortir ? demandai-je maladroitement en bon acteur que j’étais. C’est mon ami… »

Je ne savais pas trop quoi dire en vérité, mais mes légers blancs pouvaient clairement être dus au choc de l’événement. Et peut-être de mes blessures, mais outre les égratignures sur mes mains, je ne voyais rien d’alarmant.

« Est-il conscient ?... Je veux dire… Il vous a parlé ? »

Ca m’arrangerait, même si je voyais clairement que ses yeux étaient fermés, mais peut-être venait-il s’évanouir ? C’était surtout une putain d’excuse pour rester avec eux et avoir une chance de récupérer cette enveloppe sans utiliser la force… Force qui s’était envolée avec l’explosion...


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan 2018 - 17:14
Aliénor Spence
Médical - Secours
avatar
Messages : 476
Dolls : 615
Mon age : 26 Ans
Mon Job : Pompier
état Civil : Célibataire
Mon Adresse : South side ~ Appart'
Date d'inscription : 10/06/2017
Age du Joueur : 27


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t231-alienor-s-phone#133


Explosive Meeting

FT. Dino


J'étais tout à ma tache, ne laissant mon oreille vagabonder entre les différents sons aux alentour qu'au cas où on m'appellerai à autre chose, qu'une autre explosion ne survienne ou que tout simplement mon patient ne reprenne conscience. Car il était ma priorité absolue à ce moment précis.  Je n'étais pas ambulancière, j'étais de celles qui faisaient des allers et retours pour retrouver des corps avec plus ou moins de chance de survie. J'étais de celles qui idéaliste y croyait même si il n'y avait qu'un pourcent de chance qu'il arrive entre les mains de quelqu'un qui saurait le sauver. J'étais de celle qui ne laissait pas un cadavre derrière elle car je savais, encore plus maintenant, ce que c'était que perdre un intime et que stupidement savoir où était exactement son corps pouvait être un certain réconfort. Mais je savais quoi faire , j'étais préparé pour ça et heureusement pour certain de mes proches avec qui j'avais du jouer à l’infirmière pour aider à réparer quelques bobos plus ou moins graves. Cette fois ci dénoué d’affect, juste ma satanée envie de bien faire et d'être utile, je passa en revue tout ses points vitaux un à un avec concentration. Rien d'alarmant à première vue mais il avait ingéré assez de fumé pour que les dégâts puissent se faire à l’abri des regards.  Je n'étais du coup pas totalement certaine de ce que j’allais répondre à l'homme qui s'était avancé vers moi .

Il n'avait pas été épargné non plus et je me demandais même comment on l'avait laissé déambuler parmi les secours et les blessés quand il faisait de manière évidente partie de la seconde catégorie. Je fronça des sourcils derrière mon casque, il marchait comme rôdeur dans The Walking Dead. Il aurait mieux fait de s’inquiéter pour lui que pour un autre. Quelque part je disais ça mais j'aurais été incapable de rester en place si cela aurait été quelqu'un que j'aimais sur un brancard. « Excusez-moi… Est-ce.. Est-ce qu’il va s’en sortir ?C’est mon ami… »  Et lui était bancale, jolie duo qu'il devait formé en temps normale. Ma priorité restait celui dont on m'avait attribué la charge, mais je gardais un œil sur son compagnon. « Est-il conscient ?... Je veux dire… Il vous a parlé ? »

« Non désolée, on l'a trouvé dans les toilettes comme ça » Ma voix était rendu un peu plus rauque par le voile de mon casque mais je ne devais pas l'enlever. Pas tant que je serais susceptible de devoir de nouveau courir dans l'enceinte du bar. « Est ce que vous savez si il est de nature asthmatique ? Sujet aux crises de panique ? Allergique à un médicament  … Son groupe sanguin ? »  Je m'attendais pas à avoir toute les réponses, mais on ne savait jamais . Avec un peu de chance, je pourrais récolter de quoi agir plus rapidement en cas de problème plus grave. « Avait il déjà beaucoup bu ? » Il saignait abondement du bras et même si j'avais écarté la thèse de l’artère touchée, cela coulait bien plus que la normale.L'alcool pouvait l'expliquer. Je fis un rapide garrot avant de tenter d'y voir un peu plus claire encore sous l'hémoglobine.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Jan 2018 - 14:18
Dino C. Marcello
Mafia & associés
avatar
Messages : 73
Dolls : 195
Mon age : 28 ans
Mon Job : Responsable commercial chez Maserati
état Civil : Célibataire
Mon Adresse : Chicago
Date d'inscription : 09/12/2017
Age du Joueur : 29


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
http://chicago-city-rpg.forumactif.org/t774-dino-s-phone

Aliénor feat. Dino

Explosive Meeting

J’avais fait pas mal de missions risquées dans ma carrière de soldat de la Mano. Cependant, jamais on m’avait fait pousser des ailes avec une bombe ! C’était la première fois, et la dernière j’espérais ! J’étais pourtant prudent, presque méticuleux, ne laissant aucun doute, ne laissant même aucune place à autre chose que mon plan. Pourtant, ce qui était une rencontre banale entre un indic’ et la personne qui lui a filé le job venait de passer de tranquille à explosif. Je ne savais pas ce que contenait réellement cette enveloppe, mais cela ne laissait aucun doute que non seulement mon pote était grillé, mais qu’ils étaient prêt à tout pour que les informations ne me parviennent pas. Enfin, je me nomme personnellement, mais je doutais vraiment qu’ils sachent que mon indic’ renseignait la Mano. C’était peu probable. Rien ne laissait paraître qu’il avait des origines italiennes, un peu comme Elisabeth d’ailleurs. Par contre, à la différence de la tueuse à gages, il était blond aux yeux d’un bleu profond. Une gueule plutôt allemande, même s’il n’en avait que l’air, car il avait un corps relativement athlétique malgré la bière qu’il s’ingurgitait et un léger accent des pays de l’est de l’Europe. Je crois que sa femme était polonaise, ou un truc comme ça, mais je ne me souviens plus vraiment. Il m’avait raconté ça au détour d’une soirée arrosée, alors les informations ne restent pas intactes dans ma caboche quand j’ai trop d’alcool dans le sang. En parlant d’alcool…

« Nous buvions un verre lorsque… enfin, lorsque ça s’est produit… mais il était déjà au bar lorsque je l’ai rejoint… Je suis sorti un peu tard du boulot, informai-je la jeune femme pompier, car malgré sa voix rauque, il ne faisait aucun doute que c'était une voix féminine. Il n’a pas d’allergie, ni d’asthme et je ne connais pas son groupe sanguin. »

Si je voulais faire une mine désolée, je crois que j’avais tout bonnement foiré et fais plutôt une grimace horrible. Je ne connaissais même pas mon groupe sanguin, alors celui des autres…

« Vous allez l’emmener à l’hôpital ? finis-je par demander. »

S’il était emmené là-bas, elle devra bien donner cette foutue enveloppe comme affaire personnelle et je pourrais plus facilement la prendre. Ca m’évitait de trop cogiter pour trouver les bons mots, les mots justes, afin qu’elle me la donne maintenant. Ca serait trop suspect, non ? Mieux valait rester sur le chemin de la prudence et de la pseudo-vérité. J’étais un ami, c’était à peu près vrai, donc rien d’étrange à cette situation. L’explosion de ce bar était bien plus suspect que ce que je pouvais lui raconter de toute façon.

« Je peux l’accompagner ? S’il se réveille, il sera rassuré de me voir… non ? tentai-je maladroitement malgré moi. »


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Fév 2018 - 19:11
Aliénor Spence
Médical - Secours
avatar
Messages : 476
Dolls : 615
Mon age : 26 Ans
Mon Job : Pompier
état Civil : Célibataire
Mon Adresse : South side ~ Appart'
Date d'inscription : 10/06/2017
Age du Joueur : 27


Mon P'tit Carnet
Disponibilité de jeu: Libre
Mes relations:
https://chicago-city-rpg.forumactif.org/t231-alienor-s-phone#133


Explosive Meeting

FT. Dino


Je n'étais pas censé faire garde malade... enfin pas pendant mes heures de boulots en tout cas mais je voyais bien que ce n'était plus les pompiers qui faisaient des aller retours du bar jusqu'à la chaussé mais les flics. Je regardais rapidement si je voyais mon père parmi les nouveaux arrivants mais non, soit cela ne l’intéressait pas, soit il était avec les SR donc avec Nathan et sa coéquipière sexy qui me mettait les nerfs en pelote ou soit il n'allait pas tarder.  En attendant je devais recentrer toute mon attention sur ma tache en cours et sur le fait de rassurer son ami. Cela ne faisait pas vraiment partie de mes attributions mais je savais qu'être celui au chevet d'un proche n'était pas agréable.

Je l'écoutais me répondre et me confirmais donc qu'il avait trop d'alcool dans le sang pour que celui ci ne veuille pas s'écouler au sol plutôt que gentiment lui redonnait ses forces. Il ne me donna pas plus d'information que cela et j’espérai ne pas en avoir besoin ou que les para en ai besoin. Je le rassura pourtant en voyant sa tête contrite . «  Ne vous inquiétez pas , c'est le cas de beaucoup de monde. C'est pas forcement le sujet de conversation qu'on aborde entre ami. » Je hocha la tête quand il parla d’hôpital, nous n'allions pas le laisser là sur le bas coté. « Justement cela serait même mieux que vous l'accompagniez en effet. Si il a d'autre proche que vous, n’hésitez pas à les appeler et commencer à réunir dans vos souvenirs tout ce qui pourrait être utile pour établir un dossier d'assurance » Je savais que je voyais les choses tout à coup de manière très prosaïque mais il semblait être assez calme malgré la situation, et nous devions en profiter.

Le calme sembla quitter le patient pourtant quand il fut pris de convulsion. Je lâcha un « Hé merde » quand il cracha une gicler de sang sur ma veste. « Fais chier » continuais je en retirant mon casque ne voulant plus être gênée par celui ci pour la suite des opérations. Je bougea le grand blond en face de moi pour qu'il ne s'étouffe pas tout en prenant soin de maintenir son garrot . « Empêchez le de se mordre la langue, vite ! » Je chercha à la ronde quelqu'un qui aurait pu nous aider et croisa le regard de Caesar, celui ci s'empressa de chercher un véritable ambulancier pour nous aider. Il avait bien plus d'instrument que moi et surtout de quoi le shooter et c'est ce qu'il fit. « Eloignez vous s'il vous plaît »  demandais je à l'inconnu alors que moi même je prenais mes distances pour ne laisser que le meilleur professionnel sur le coup. Je plaça une main qui se voulait réconfortante sur son ami. « Ne vous inquiétez pas, il est entre bonnes mains. » La preuve, son pote était de nouveau hors de danger pour le moment. « Nora, montes avec nous, j'ai besoin d'aide pour maintenir le flot. » Je hochais la tête après m'être assuré qu'il n'y avait plus besoin de moi sur place et aida à pousser le brancard où on l'avait installé avant de me glisser sur la banquette de l'ambulance et tendre la main au brun « Venez, vous irez faire de plus amples examens pour vous aussi ! »

Une fois dans l'habitacle  on brancha de quoi étudier les signes vitaux du patient. « Il s'appelle comment ? » Je retira ma veste et la jeta négligemment un peu plus loin mobilisant tout mon esprit à la situation, vérifiant les constantes et ne faisant que ce qu'on me disait. Ce que je faisais trop rarement en intervention paraît il. Devant un incendie j'avais tendance à courir tête baisé, mais là je reconnaissais que ce n'était pas mon domaine premier. Il me fallait au moins ça pour me maintenir sage.
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Outfit :: Chicago :: Downtown "Loops" :: Streets & Metros-